Recette de base du Shampooing solide

recette shampooing solide

Un shampooing de champion !

Passer au shampooing solide peut paraître insurmontable : on s’imagine passer 2h à jouer les chimistes pour faire un shampoing qui ne lavera pas les cheveux ou qui les rendra gras… Mais le shampooing solide, en plus d’être écologique, est pratique à transporter (adieu les bouteilles qui fuient et qui prennent ¼ de la valise pour n’être utilisées qu’1 fois pendant notre WE), il est aussi économe (1 ou 2€ par shampooing qui me tient 3 mois) et rend les cheveux bien plus brillants et doux qu’un shampooing traditionnel.

Après avoir longtemps cherché des recettes de shampooing solide rapides, sans trop d’ingrédients et surtout efficaces, j’en suis arrivée à une base simple, à laquelle je peux ajouter des actifs en fonction de mes besoins du moment.

Ingrédients du shampooing solide – pour tous types de cheveux :

Pour 2 à 3 shampooings solides (en fonction de la taille des moules utilisés) :

  • 40g tensioactif (SCI)
  • 20g eau (ou hydrolat)
  • 30g poudres ayurvédiques :
    • 20g shikakai
    • 10g guimauve (facultatif mais je trouve cet ingrédient magique : c’est un démêlant naturel qui rend les cheveux ultra doux)
  • 20g huiles végétales (par exemple 10g huile de jojoba et 10g huile d’olive. Ou 20g huile d’olive)
  • 10g miel (facultatif ; il a des propriétés apaisantes et nourrissantes notamment en cas de démangeaisons du cuir chevelu)

Vous pouvez adapter cette recette en fonction de vos besoins (besoin de nutrition, chute de cheveux, cuir chevelu sensible…) : voir mon article à ce sujet ici.

Zoom sur le Tensioactif :

Cet ingrédient peut paraître toxique au vu de son nom mais c’est un indispensable à la tenue de notre shampooing (sans lui, nous n’aurions qu’une poudre sans consistance et sans mousse). La plupart des shampoings du commerce sont composés à 50% ou plus de tensioactifs très irritants contenant des sulfates : Sodium Laureth Sulfate ou pour les shampooings bio et naturels : Sodium Coco Sulfate (SCS).

C’est la principale raison des irritations du cuir chevelu (pellicules, eczéma, allergies…). Pour ma recette maison, j’ai choisi un tensioactif très doux, biodégradable à base d’huile de coco : le SCI (Sodium Cocoyl Isethionate).

Etapes de fabrication du shampooing :

Etape 1 : Préparation

Les poudres ayurvédiques et le tensioactif sont très volatiles. Avant de commencer, n’oubliez pas d’aérer la pièce et d’utiliser une hotte et/ou un masque.

Vous aurez besoin d’une cuillère en bois ou en céramique car le métal fait oxyder les poudres ayurvédiques et leur fait perdre leurs propriétés.

Etape 2 : Mélange au bain-marie

A feu doux au bain-marie, dissoudre le tensioactif dans l’eau/hydrolat.

Ajouter l’huile végétale tout en mélangeant. Puis verser délicatement les poudres et faire fondre quelques minutes en mélangeant pour obtenir une pâte homogène. Si trop compact, ajouter 5g d’eau.

Etape 3 : Former le shampooing

Avant que la pâte ne durcisse trop, transvaser le mélange dans les moules. Utiliser des moules en silicone pour faciliter le démoulage. N’oubliez pas de bien tasser à l’aide d’une cuillère pour éviter que des bulles d’air ne se forment dans le shampooing.

Etape 4 : Temps de repos

Faire refroidir le shampooing au frigo 30min-1h avant de le démouler. Le laisser sécher encore 48h avant son utilisation.

Utilisation et conservation :

Pour utiliser son shampooing : le mouiller et le frotter dans ses mains. Vous pouvez aussi le frotter directement sur vos cheveux mais pour les cuirs chevelus sensibles, mieux vaut s’abstenir car le SMS peut être irritant. Appliquer la mousse sur ses racines mais ne laver les longueurs qu’en cas de besoin (bain d’huile par exemple) : en rinçant, le shampooing va s’écouler et laver naturellement les pointes.

Faire un deuxième shampooing en laissant poser quelques minutes (le 1e shampooing sert à laver les cheveux et le 2e shampooing sert à nourrir en profondeur et faire poser les différents actifs de notre recette).

Après utilisation, il faut dans l’idéal le stocker en dehors de la douche pour qu’il sèche bien entre 2 utilisations. En effet s’il est constamment mouillé, il va fondre comme neige au soleil… Le must est de le poser sur une tranche de loofa pour qu’il puisse sécher plus rapidement ou sur un porte savon classique.

Vous pouvez conserver votre shampooing avant utilisation 1 ou 2 ans à l’abri de la lumière et de l’humidité : pratique pour en faire plusieurs en 1 fournée !

Ma recette est inspirée de plusieurs blogs :

Recette du blog Cheveux d’O

Recette du blog Nina’s Lab

Article sur les tensioactifs

3 commentaires sur “Recette de base du Shampooing solide”

  1. Bonjour,

    J’obtiens souvent un résultat trop moue, je ne sait pas pourquoi?
    Du coup j’ai trouvé des shampooing très bien pour toute la famille chez Secrets de Provence.
    Vraiment je recommande.

    Sonya

    1. Bonjour,
      Je le fais toujours sécher au minimum 1 semaine avant utilisation.
      S’il est encore mou, vérifiez que vous avez bien respecté les dosages d’huile et d’eau et sinon, rajoutez du SCI.
      Merci pour le partage, je connais les shampooings Secrets de Provence mais je ne les ai jamais testés !
      Vanille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *